New York, un vent de liberté…

La ville de New York accueille 6 millions de personnes en situation de handicap par an. C’est vous dire si la ville est accessible et accueillante.

Pour une destination city trip à roulettes, vous allez vraiment être totalement satisfait de votre voyage. Pas besoin de réfléchir à New York : les toilettes sont adaptés mais si ce n’est pas les mêmes normes qu’en France. Les restaurants sont accessibles, l’ensemble des visites et attractions sont possibles, les trottoirs sont décaissés aux passages piétons, et même les zones de travaux sont compensées par un dispositif permettant de passer. Et pour tous les handicaps, il y a des choses misent en place.

Times Square – © Laura LIEVEAUX

Question accueil, rien à dire… Les New-Yorkais sont vraiment courtois, très gentil et ont un sens de l’accueil irréprochable.
Si vous vous arrêtez dans la rue avec un plan à la main, dans la minute quelqu’un s’arrêtera pour vous aider, même si vous ne demandez rien.
Cela mets dans une humeur joyeuse et permets des rencontres sympathiques. Je n’ai qu’un mot : merci pour votre accueil les New Yorkais !!

Pour les personnes ayant des difficultés de marches. Les rues sont longues et il y a peu de bancs. N’hésitez pas à prendre les transports en commun.
Dans les parcs et jardins, de nombreux bancs sont à disposition. Vous pouvez louer un scooter ou un fauteuil pour votre séjour sur place. Des boutiques dédiées sont disponibles dans Manhattan.

Il y a des sociétés de locations de scooters, fauteuil roulant, matériel médical, respiratoire, etc. Voici l’un d’entre eux, qui propose une offre complète :
Ex : https://locations.scootaround.com/rentals/f/france/index.htm (en Français)
Le site, plus complet, en Anglais : https://www.scootaround.com/mobility-rentals/book-a-rental/locations

Pour les personnes ayant un handicap visuel, je ne pense pas qu’il y ait un souci majeur pour circuler dans la ville. Les normes ne sont pas les mêmes qu’en France.
Il n’y a pas de bandes d’éveils de vigilance au niveau des trottoirs et des bus. Certains musées ont des cartels écrits en braille. Il y a des annonces sonores dans beaucoup d’endroits (bus, métro, ascenseurs).

Pour les personnes ayant un handicap auditif, la langue des signes n’est pas la même en France, même si il y a des similitudes. Vous allez encore avoir des soucis avec la barrière de la langue.

Pour en savoir plus sur New York, lisez nos pages dédiées sur le sujet dans la rubrique « Monde » – « New York ».

Les pages sont faites pour faciliter vos recherches :
– Avant de partir à New York : http://itineraire-bis.eu/monde/new-york-city/avant-de-partir-a-newyork/
– Les transports : http://itineraire-bis.eu/monde/new-york-city/les-transports/
– Manhattan : http://itineraire-bis.eu/monde/new-york-city/manhattan/
– Brooklyn : http://itineraire-bis.eu/monde/new-york-city/brooklyn/
 
Pour vous aider, n’oubliez pas de regarder nos pages consacrés aux aides aux voyages. Elles sont pleins de bons plans pour vous aider à bien voyager :
– valises et handicap : que mettre dans sa valise quand on a un handicap
– argent et voyages : comment échanger de l’argent, payer sur place, etc
– toilettes et voyages : allez aux toilettes quand on voyage, les astuces à connaitre
– etc.

 

Article écrit par Laura LIEVEAUX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × quatre =