Coup de projecteur sur un photographe amateur atypique : Julien Miclet

Julien Miclet est un photographe amateur et autodidacte qui vit sa passion. Il a trouvé un système génial pour faire de la photographie. Avec la complicité de sa famille, il a mis en place des solutions pour que son envie de faire de la photographie devienne réalité.

Julien à la quarantaine, et est tétraplégique complet, atteint de myopathie de Duchenne. Il commande son fauteuil à la bouche et ne peut utiliser ses membres. Qu’à cela ne tienne, il a trouvé une solution…

Julien Miclet

Pour prendre des clichés, Julien est obligé de faire avec les contraintes liées à la maladie et à son handicap. Il vous raconte son parcours photographique :

« Je me sers d’un appareil photo de la marque Olympus TG5, que j’ai lié à mon téléphone portable via une application. Mon téléphone, quand à lui, est commandé par le contrôle d’environnement de mon fauteuil roulant. J’oriente mon fauteuil pour prendre la photo. Le fauteuil roulant m’oblige à des contraintes techniques : je suis dans l’obligation de réfléchir à mon travail, au regard que je veux donner à ma photographie. Je dois réfléchir à l’endroit où me placer, à régler la hauteur de mon fauteuil roulant, à son inclinaison du fauteuil (nldr – son fauteuil roulant est à multipositions et possède un lift). C’est un très bon trépied sur roulette… J’utilise la même technique pour les photographies que je prends directement de mon téléphone. Je développe ensuite mes photos via Lightroom. L’intérêt de mon travail est plus sur l’instant, l’évasion, la prise en compte de mon point de vue photographique, que sur la technique pure. Je ne peux d’ailleurs pas faire de réglages ultra précis. Quand je fais des portraits, des vues dans des zones avec du public, j’arrive à obtenir une belle instantanéité du fait que les gens n’imaginent pas que je suis entrain de prendre des photographies. Cela me permets d’obtenir des clichés naturels. J’ai créé une page Facebook et Instagram pour montrer mon travail sous le nom de « Ange Bleus photos ». Tout est prétexte à prendre une photo. Je me sers de mes balades, de mon environnement. J’aime observé ce qui m’entoure : les lieux, les personnes, la nature ou les objets. Cette discipline me permet d’oublier ce qui m’entoure et la maladie,… une manière de m’échapper et de me sentir bien ».

Julien Miclet


Son travail photographique dû à sa position assise donne un point de vue inhabituel et mérite d’être remarquée. Pour un autodidacte qui a des contraintes physiques tel que lui, chapeau monsieur Julien.

Julien a encore beaucoup de projets et d’envie photographique. Il va d’ailleurs changer d’appareil photo prochainement. Nous vous en dirons plus lorsqu’il aura changé de dispositif.

Quelques clichés de son travail :

Pour suivre, Julien, rendez-vous sur son groupe facebook : https://www.facebook.com/groups/angebleus.photos/

Ou Instagram : https://instagram.com/angebleus?igshid=1mbd5i8ylsx72

« Vous avez des rêves, des envies… qu’ils soient petits ou grands, il est important d’essayer… et continuer de rêver, c’est important ! « 

Laura LIEVEAUX, Présidente d’itinéraire Bis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix − 7 =